spectacle

Barthélémy Champenois


Public : Tout public
Thème scientifique : Physique quantique
Forme artistique : Théâtre , Cirque, Clowns, Jonglage, Magie , Cinéma, Projection vidéo, conférence
Durée : 1h10mn

Distribution

Jeu : Nicolas Prugniel
Mise en jeu : Jérémy Brunet
Costume : Anne Bonora

Présentation

Chercheur en métasciences, Barthélémy Champenois vous fera part de ses découvertes qui promettent de révolutionner sa vie, vos vies, notre monde ! Reposant sur des théories physiques, métaphysiques et quantiques, ce scientifique excentrique vous démontrera que, oui, l’homme peut traverser les murs !

Barthélémy Champenois est sur le fil entre la science et l’imagination. A la lumière des arts de la scène, et notamment du clown, un comédien explore avec tendresse la matérialité du monde scientifique avec ses manières de parler, de se comporter, de mener un raisonnement avec ses digressions et multiples exemples jusqu’à ses phrases se terminant par « tout simplement. ». Construit au fil de nombreuses improvisations, ce personnage s’inscrit dans le monde réel, interagit avec le public. Barthélémy invite chacun à questionner son quotidien, le monde qui nous entoure et ses évidences. Pourquoi ce ne serait pas possible de… ? Et si c’était possible ? Comment le rendre possible ?

« Accrochez-vous bien ! Ouvrons la porte d’un monde où tout est possible, notre monde. »



Note d’intention

Barthélémy Champenois exprime la part d’imaginaire qui persiste en chacun de nous. J’ai répondu à l’appel de ce personnage voulant exister et rencontrer d’autres publics par-delà le spectacle où il est apparu : On n’est pas innocent par hasard (2011).

Barthélémy m’a donné l’opportunité de me saisir de l’univers scientifique dans lequel j’ai grandi et étudié pour le marier avec mon bagage de comédien. Il incarne ce qui me touche, m’interpelle, m’amuse, me dérange, me fascine chez les scientifiques que j’ai rencontrés. Construit au fil de nombreuses improvisations, placé dans différentes situations, ce personnage peut exister indépendamment d’un texte ou d’une mise en scène.

Il donne des conférences mais il s’immisce aussi, au travers d’instantanés et de déambulations, dans des événements et des lieux où il n’est pas attendu : fêtes, bars, réunions, rues, hôpitaux… S’inscrivant dans le monde réel, échangeant avec le public ; Barthélémy laisse des traces, des pensées, des souvenirs chez les spectateurs/interlocuteurs qui peuvent modifier le cours de la représentation par leur présence, leurs réactions et leurs prises de parole. Avec ses recherches saugrenues, Barthélémy invite chacun à questionner son quotidien, le monde qui nous entoure et ses évidences.

Ce personnage fort et fragile de son existence réunit les univers scientifique et artistique autour ce qu’ils ont en commun et que chacun porte : la faculté de remettre en doute l’existant, de rêver et de créer à partir de la pensée.

Dernière mise à jour le 3 novembre 2014

Portfolio

Barthélémy Champenois Barthélémy Champenois

compagnie

Théâtre du Réel

Le Théâtre du Réel

La compagnie s’est créée en 1985 autour du travail de Yves Doncque, sur une proposition de spectacles exigeants et accessibles à tous, ancrés au cœur de la société et des grandes interrogations qui la mettent en mouvement. A partir de ses créations, le Théâtre du Réel développe des espaces de dialogue et d’échange avec les publics au travers de rencontres, d’ateliers de pratique et de formations.

 

L’équipe, organisée en collectif de création, rassemble actuellement treize personnes, tous corps de métiers compris. Les décisions et les axes principaux sont débattus en compagnie. La démarche artistique relève du mouvement « indisciplinaire », mouvement qui refuse d’être reconnu pour une discipline ou un genre théâtral spécifique en donnant la préférence au geste créatif. Avec le réel (la réalité) comme principale source d’inspiration, la compagnie met en œuvre un processus exigeant de recherche de formes nouvelles et d’écriture de plateau pour ses créations. Le corps en mouvement, geste comme parole, est toujours prédominant pour interroger l’espace du spectateur, les modes de représentation, la société. Intégrés à sa démarche artistique, le Théâtre du Réel mène des ateliers de pratique théâtrale dans les milieux scolaire, hospitalier et de l’insertion sociale, ainsi que des formations et des stages professionnels qui viennent nourrir son travail de création.

La Bonne Ame de Sezuan d’après Bertolt Brecht (2007/2009), On n’est pas innocent par hasard (2011), Peau de mille bêtes (2000/2011), Arthur, ou l’appréhension du vide (2007), La bonté… en passant (2006), La sagouine une épopée populaire d’après Antonine Maillet (2001/2002), La Mort de Danton d’après Georg Büchner (1989), Les Crasseux d’après Antonine Maillet (1988) et dernièrement Infâmes ! (2014) comptent parmi la vingtaine de spectacles créés par la compagnie. Après avoir récemment abordé comme thèmes l’ennui, la bonté, la résistance ou la crise, le Théâtre du Réel développe un nouveau parcours de créations basé sur le déséquilibre des rapports Femmes/Hommes, et ses répercussions sur notre société.

 

Le Théâtre du Réel est aidé suivant ses actions par le Conseil Régional Rhône-Alpes, le Conseil Général de l’Isère, la Ville de Saint-Martin-d’Hères, la DRAC Rhône-Alpes, la Fondation de France, la communauté d’agglomération "Grenoble Alpes Métropole" et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de l’Isère.


http://base.scenesdemeninges.fr/Barthelemy-Champenois